Route bleue (7,7 km.)

La province de Zélande est formée par la mer, qui pénétrait jadis régulièrement les tourbières via des criques. L'eau apportait le sable et l'argile. Ces sédiments se déposaient au fond des criques, qui devenaient de plus en plus hautes. Les terres d'argile et de tourbe s'affaissèrent. Les élévations dorsales des criques caractérisent jusqu'à présent le paysage de Walcheren.


1. La Dorpsstraat est située sur une dorsale de crique.

Regardez à gauche vers la Waterstraat en direction de

la Joh. de Pourckstraat. Puis, plus loin dans la

Dorpsstraat à droite il y a la Brouwerijstraat. Regardez

également dans cette rue et observez le dénivellement

vers le bas.


2. Engagez-vous dans le domaine Zeeduin par la

grande grille d'entrée (RM) datant du 18ieme siècle.

Deux domaines historiques, Duno et Zeeduin sont à

l'origine du domaine actuel Landgoed Zeeduin.

Observez bien le texte des faces avant et arrière des

deux colonnes de cette grille. Prenez le sentier

‘Kromme Laon’ en direction du Dunoweg.


3. A la fin de l'Age du Fer (ca.250-50 avant

Jésus-Christ) il y avait ici une grande plage ouverte et

une lagune avec des marées hautes et bases. Les

inondations formaient une menace constante. Le

Dunoweg fait partie de la plus ancienne digue

circulaires (ca 12ieme siècle) de Walcheren. C'est

possible que le Dunoweg fut construit sur une

ancienne dune côtière.


4. L'étang rond, situé à gauche, est d'origine une partie

d'eau naturelle du à l'inondation après une rupture de

la digue circulaire. Cette pièce d'eau est très profonde

et n'a pas de fond stable.


5. Après la réalisation de la digue circulaire (Dunoweg)

une procédure depoldérisation fut entamée à partir du

domaine Duno. Duno (RM) est déjà mentionné en

1247 dans une charte épiscopale ‘Duonhoveden’ =

Duinhoofd, ce qui signifie "tête de la dune".

Duno était situé à la fin d'une dune.

L' Abbaye de Middelburg possédait à la fin du 12ième

et pendant le 13ième siècle beaucoup de terres sur

Walcheren, en particulier à Oostkapelle. La gestion de

ces terres était dirigée depuis deux grandes fermes

d'abbaye: à l'Est il y avait le domaine Duno, à l'Ouest

le Château Westhove.

Après la révolte contre l'Espagne le domaine fortifié de

Duno, entouré de douves (fossé rempli d'eau), servait

pour longtemps de maison d' été.


6. La "Hoge/ Laoge Diekje", (Haute/ Basse digue)

restée intact jusqu'à maintenant, fut probablement

construite comme une jetée, sous un angle droit par

rapport à la digue circulaire. Elle avait pour but de

briser les courants de la mer, afin de pouvoir passer à

la poldérisation par endigue- ment et assèchement.

Les plus anciens polders se situent à droite de la digue

et datent du 12ième et 13ième siècle.


7. Une partie de la crique pré médiévale est toujours

visible en tant qu' un large fossé utilisé comme canal

d'évacuation des eaux. Il est perpendiculaire à la

Hoge/Laoge Diekje"., Ce fossé, appelée localement

‘De Ouwe Vievert’, à une grande importance tant

culturelle qu' historique, dû à son âge et à sa rareté.


8. En 1743 apparait pour la première fois le nom

Zeeduin (RM) comme domaine rural. La maison de

maître actuelle fut construite en 1878. en

remplacement du bâtiment antérieur datant du 18ième

Siècle.


9. Pour la côte Néerlandaise, c'est coutume d'avoir

depuis l'habitation une vue libre sur les dunes. Au

19ième siècle il y avait un belvédère sur un des

sommets des dunes.


10. L'élaboration de petites dunes protectrices

devaient éviter la propagation de sable fin venant des

grandes dunes vers les polders de Duno.

11. Une partie de l'évacuation des eaux du fossé ‘De

Ouwe Vievert’ passe par ici pour s'écouler en direction

des dunes. Les deux petits polders pouvaient ainsi

profiter de la marré basse afin de se débarrasser du

surplus d'eau.


12. Vers les années 1850 l'état de santé des habitants

du Sud-Ouest des Pays -Bas était assez médiocre

suite à un manque d'eau potable. C' était de l'eau de

pluie récoltée dans des puits ou des tonneaux.

En 1889 la commune de Middelburg a acheté une

partie des dunes de Oranjezon (situé à droite) afin de

produire et distribuer une eau potable saine.

Le sable des dunes filtre et purifie l'eau de pluie.

A partir de canaux de récolte l'eau purifiée était

transportée via des réseaux de conduites vers la tour

d'eau de Middelburg, et ce jusqu'en 1995.

Oranjezon est capable d'approvisionner toute la partie

de Walcheren en eau potable! Oranjezon est en ce

moment une zone naturelle protégée. La visite de ce

domaine naturel est possible. Il est situé dans

Oostkapelle et Vrouwenpolder. La gestion est dans les

mains de "Stichting Het Zeeuwse Landschap". Dans la

zone des dunes les promenades sont marquées.


13. La Canardière "Eendenkooi Slikkebosch" fut

construite en 1889 et est encore intact. C'est une des

quatre canardières conservées en Zélande.

L'organisation "Staatsbosbeheer" gère ensemble avec

des volontaires ce patrimoine culturel unique. Allez

visiter cette canardière lors d'une journée d'excursion!


14. Les dunes protègent l'arrière-pays contre la mer.

Les Brise-lames "Paalhoofden" sont symbole pour

cinq siècles de lutte envers la mer. Les grands pieux

en bois métrisent la houle, les courants et l'érosion de

la côte. Les brise-lames de Zélande sont repris sur la

liste du patrimoine culturel depuis 2005.


15. Le nom de la rue Duinbeekseweg réfère aux

ruisseaux souterrains qui s'écoulaient jadis du bord

intérieur des dunes vers l'arrière-pays, situé en

dessous du niveau de la mer.

16. La rue Oude Domburgseweg fut construite sur une

dorsale de crique, reconnaissable au grand nombre de

Virages.


17. Les plus anciennes indications concernant la

fabrication domestique du sel proviennent de

Oostkapelle. Des découvertes archéologiques datant

du milieu de l'Age du Fer (410-350 avant Jésus-Christ)

confirment ceci. Le sel de Zélande était le premier

produit d'exportation de notre province. La valeur du

sel était très élevée.

Rejoignez le centre d'info 't Wachtertje. (I)